Pourquoi Slack n’est pas fait pour vous ?

Slack s’est fait une place de choix dans la messagerie instantanée d’entreprise. Sa particularité ? Slack a la capacité de s’intégrer à un écosystème varié d’applications tierces. À ses débuts, Slack a lancé un phénomène de mode, beaucoup de structures ont adopté la solution dans le but d’accroître la transparence et la collaboration dans leurs équipes.

Mais aujourd’hui, la plateforme américaine fait face à de nombreuses critiques. Elle ne répondrait plus aux besoins de proximité de ses utilisateurs et aux besoins d’accompagnement dans la prise en main de l’outil. Ces limites deviennent un véritable frein à l’efficacité des travailleurs modernes.

Découvrons ensemble les limites de Slack et l’alternative européenne Atolia pour pallier à ces difficultés.

Une surchage de notifications

Difficile de rester concentré(e) lorsque nous recevons un flux important de notifications. C’est ce que souligne Cal Newport, professeur d’informatique au MIT. Il dénonce la surcharge de communication de bureau, dans un monde où les nouvelles technologies ne cessent de se multiplier. C. Newport critique les ravages de l’e-mail et de certains outils collaboratifs comme Slack. Cette plateforme est devenue une véritable distraction qui, au lieu de participer à notre productivité, devient un obstacle à notre concentration. Déluge de notifications, d’alertes de réunion ou encore de messages plus ou moins utiles, autant d’informations qui nous empêchent de nous concentrer sur l’essentiel : nos tâches.

Chez Atolia, nous sommes conscient(e)s des effets perturbateurs de ces nouvelles technologies sur la concentration. Nos développeurs ont mis au point un système de notifications pour ne pas perdre la main sur les tâches en cours. La gestion de notifications est complète : il est possible de les paramétrer sur l’ensemble de l’espace, ou tout simplement dans un groupe de discussion en particulier.

Par exemple, si je travaille sur une tâche qui me demande une concentration optimale, je choisis l’option « Muet » dans les paramètres. Aucune notification ne me sera envoyée. Si j’attends un message en particulier, je choisis l’option « Mention uniquement » et je reçois seulement une notification lorsque je suis mentionné(e) par l’un de mes collaborateurs dans un message.

Se perdre dans les flux de discussion

Les outils collaboratifs comme Slack multiplient les échanges d’informations et nous avons tendance à nous perdre dans les fils de discussion. Bien souvent, les mêmes questions reviennent : « Zut, à quels messages est-ce que je devais répondre ? », « Dans quel groupe de discussion Mme Dupont m’avait envoyé les informations sur la prochaine réunion ? ».

Nous avons parfois du mal à nous repérer dans la multitude de messages envoyés.

C’est pourquoi, Atolia améliore le partage des informations via une messagerie instantanée claire et fluide. Lorsque vous partagez un contenu important sur votre espace collaboratif, vous pouvez le sauvegarder dans les messages favoris. Il est alors très facile à retrouver, dès que vous en avez besoin, depuis le menu latéral du groupe de discussion. La barre de recherche apporte également un gain de temps considérable, pour retrouver un message précis dans une discussion, même s’il a été envoyé plusieurs mois voire plusieurs années avant. Pour finir, les conseillers Atolia partagent avec les utilisateurs les bonnes pratiques. En interne, nous structurons notre espace avec des groupes de discussion spécifiques à chaque thématique ou projet. Ainsi les informations sont accessibles aux bonnes personnes et au bon endroit.

Une interface complexe à prendre en main

À l’origine conçu pour plaire aux « Geeks de la Silicon Valley » et malgré leurs efforts pour rendre cet outil le plus simple possible, Slack reste difficile à utiliser par certains d’entre nous. Pourquoi ? Tout simplement à cause d’un manque de proximité entre ce géant américain et ses utilisateurs.

Cette question de proximité est primordiale pour notre équipe. Atolia accompagne au quotidien des milliers d’équipes avec un support client réactif et un centre d’aide actualisé. Cette proximité est incarnée par une équipe à taille humaine, investie au quotidien.

Attention au piège du gratuit

Slack propose une version gratuite. Les utilisateurs peuvent ainsi tester l’outil à leur rythme. Et même se dire que son utilisation sur la durée n’aura aucun impact budgétaire. Mais pourtant, seuls les derniers 10 000 messages sont visibles. Comment trouver une information plus ancienne ?

Et même si Slack propose une offre gratuite, qu’en est-il des autres applications essentielles au travail en équipe et à distance ? Voici un comparatif chiffré qui parle de lui-même :

Chez Atolia, nous proposons trois offres qui répondent au mieux à vos besoins. Vous n’aurez pas besoin de payer d’autres abonnements ou de télécharger d’autres applications. L’essentiel est réuni au même endroit.  Et si vous voulez connecter votre espace Atolia aux autres logiciels que vous utilisez déjà au quotidien, c’est possible via notre API ouverte et notre référencement sur Zapier.

Si vous êtes déjà sur la version gratuite de Slack et que vous voulez tester la solution Atolia, profitez des 30 jours d’essai gratuit en cliquant ici. Si vous êtes convaincu(e) de l’intérêt de basculer sur notre outil, contactez-nous pour que notre équipe vous accompagne dans la migration de vos données de Slack vers votre nouvel espace Atolia. Rien de plus simple. Vous pouvez entre temps vous renseigner sur la façon de supprimer votre espace de travail Slack et d’exporter vos données.

À bientôt sur Atolia ! 😊