Manager une équipe virtuelle

Les équipes virtuelles sont de plus en plus répandues depuis ces dernières années. Beaucoup d’entre nous avons été concerné(e)s par ce mode de travail, d’autant plus avec l’accélération du télétravail au sein des entreprises. Mais cette notion existait déjà avant, dès l’apparition des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC).

Alors, qu’est-ce qu’une équipe virtuelle ? Comment la mettre en place et surtout, quelles en sont les opportunités ? Bonne lecture ! 😉

L’équipe virtuelle en quelques mots

Une équipe virtuelle, c’est une équipe qui s’est créée et développée avec l’utilisation des NTIC. En communiquant par écrit ou par visioconférence, elle permet aux collaborateurs d’avancer dans leurs projets en s’affranchissant des barrières spatiales, temporelles et organisationnelles. Ce mode de travail s’est largement démocratisé avec les phases de télétravail que nous avons connu ces dernières années.

Par exemple chez Atolia, nous sommes en télétravail hybride depuis le début de la pandémie. Lorsque nous sommes à distance, nous devenons une équipe virtuelle en utilisant les fonctionnalités de notre plateforme collaborative, comme la visioconférence juste ici. 👇

Comment manager une équipe virtuelle ?

Pour qu’une équipe virtuelle soit vectrice de compétitivité pour l’entreprise, le manager doit veiller à remplir certaines conditions.

Adapter son management

La mesure de la performance ne se fait plus par certains aspects du management traditionnel comme la ponctualité et l’apparence des collaborateurs. La mesure de la productivité est seulement réalisée sur les résultats finaux, sur ce qui a été concrètement réalisé. Pour cela, le manager doit définir des objectifs clairs et atteignables : il faut que les membres de l’équipe sachent la nature de leur travail et leurs priorités. La perception du manager vis-à-vis de la qualité du travail de son équipe ne sera donc pas impactée par des facteurs extérieurs.

De contrôleur à animateur

Avant, le manager occupait une position de contrôleur, s’assurant de la bonne exécution des tâches par ses équipes. La proximité physique forte laissait peu de place à l’autonomie des collaborateurs. Le manager d’une équipe virtuelle doit d’autant plus fédérer les membres de son équipe en impulsant une synergie. Il devient acteur du lien social à distance  : il doit rassembler les membres de son équipe dispersée, via les outils de communication. Le manager guide les collaborateurs individuellement et contribue à leur réussite avec des entretiens réguliers et des feedbacks. C’est pour cela que la communication devient un facteur clé de la productivité des équipes : tous les membres doivent être impliqués dans les discussions afin qu’ils puissent montrer leurs potentiels. La communication doit être structurée et les échanges doivent être aussi bien collectifs qu’individuels.

De nouvelles compétences comportementales

Le manager d’une équipe virtuelle renforce son leadership : il stimule ses équipes pour créer une dynamique collective et pour renforcer la cohésion. Il gagne aussi en adaptation en faisant preuve de recul face à l’incertitude. Le manager doit également veiller à être organisé(e) en définissant les rôles et les objectifs de chacun.

Créer et renforcer de nouvelles valeurs

Lorsqu’une équipe est à distance, le manager doit créer et renforcer une confiance mutuelle avec les membres de son équipe. Pour cela, il doit accorder une plus grande part d’autonomie à ses collaborateurs et affirmer le droit à l’erreur.

Quelles sont les opportunités des équipes virtuelles ?

Nombreuses sont les opportunités qu’offre la mise en place d’équipes virtuelles.

  • Les collaborateurs gagnent en flexibilité et ont un meilleur équilibre vie privée et vie professionnelle. Ils peuvent communiquer avec des personnes qui sont à l’autre bout du monde via les NTIC. Il n’y a plus de freins physiques (déplacements, transports…).
  • Les entreprises ont davantage de mobilité, notamment dans leur processus d’expansion de leurs activités. Il est possible de collaborer avec des talents qui sont situés sur un autre continent et c’est une réelle plus value pour les entreprises.

Attention toutefois : le manager doit veiller au bien-être de son équipe virtuelle, qui peut rencontrer un sentiment d’isolement ou une perte de motivation. L’écoute et la communication sont des éléments clés pour la productivité des équipes virtuelles. Pour cela, équipez votre équipe d’une NTIC comme Atolia, simple d’utilisation afin d’être opérationnel(le)s plus rapidement et efficacement.

À bientôt sur Atolia ! 😊